Yahoo accusé d’avoir espionné les emails de tous les utilisateurs pour le gouvernement américain

  07 Octobre 2016
  507 vues
  0 commentaire
Yahoo accusé d’avoir espionné les emails de tous les utilisateurs pour le gouvernement américain

 Selon des anciens employés, l'entreprise a accepté de jouer à Big Brother...

 

Vous pouvez officiellement désactiver votre email Yahoo. Après l’annonce récente d’un piratage géant qui a touché 500 millions de comptes, voici des accusations beaucoup plus graves : des anciens employés indiquent à Reuters que l’entreprise aurait espionné les emails de tous les utilisateurs en temps réel, à la demande du gouvernement américain. Sans doute en toute illégalité.

Que cherchait Big Brother ? On ne sait pas exactement. Il s’agissait « de chaînes de caractères », selon les employés. Cela pourrait donc être un mot-clé ou un nom, potentiellement dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Yahoo utilisait un logiciel spécialement conçu pour l’occasion. Les sources de Reuters accusent la nouvelle patronne de l’entreprise, Marissa Mayer, d’avoir capitulé, ce qui aurait provoqué le départ du vice-président en charge de la sécurité, Alex Stamos.

Interdit par la Constitution

Interrogé par Reuters, Yahoo a botté en touche, déclarant : « L’entreprise respecte la loi des Etats-Unis ». Sauf que selon de nombreux experts, une telle surveillance, visant tout le monde sans discrimination ni mandat signé par un juge, est illégale – le 4e amendement de la constitution américaine protège les citoyens. Normalement, les autorités doivent obtenir un mandat pour mettre une personne spécifique sur écoute.

Dans le cadre du programme Prism de la NSA, auquel certains câblo-opérateurs ont participé, il s’agissait de communications étrangères. Mais là, même les emails domestiques auraient été surveillés. Selon l’organisation Electronic Frontier Foundation, ces révélations représentent « une nouvelle expansion dangereuse de la surveillance gouvernementale de masse ». On rappelle qu’en 2013, Obama jurait que la NSA n’espionnait pas les emails des gens ordinaires

 

 

Sources :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire