Piratage de mails de Colin Powell : Israël possède « 200 armes nucléaires tournées sur l’Iran »

  23 Septembre 2016
  5321 vues
  3 commentaires
Piratage de mails de Colin Powell : Israël possède « 200 armes nucléaires tournées sur l’Iran »

Le général américain Colin Powell. (Reuters)

 

Des mails du général Colin Powell ont été piratés et rendus publiques mercredi. Dans ses conversations, l'ancien secrétaire d'Etat de l’administration Bush indique qu'Israël aurait "200 bombes nucléaires, toutes tournées vers Téhéran".

 

Pas de commentaires. C'est, en substance, la ligne tenue vendredi par des responsables israéliens et américains après le piratage et les révélations de courriels du général américain Colin Powell, traitant de l'arsenal nucléaire de l'Etat hébreu. Dans une correspondance avec le donateur démocrate Jeffrey Leeds datée de 2015 à propos des négociations sur le nucléaire iranien, l'ancien secrétaire d'Etat de l'administration Bush (2001-2005) évoque directement le sujet.

 

 

«Israël possède 200 armes nucléaires, toutes tournées vers l’Iran»

Dans cet échange, Colin Powell y indique "douter que le régime iranien ne fasse usage de la bombe atomique, quand bien même il pourrait s'en procurer une", rapporte le blog de politique étrangère Loblog. La raison selon lui : les dirigeants de la République islamique "savent qu’Israël possède 200 armes nucléaires, toutes tournées vers l’Iran, et que nous [les Américains], nous en avons des milliers".

 

 

Secret de polichinelle

Une révélation qui n'est pas non plus une surprise. Comme le rappelle Times of Israël, un rapport de 2014 de la Fédération des scientifiques américains estimait qu'Israël posséderait entre 80 et 400 ogives nucléaires. Le piratage des courriels de Colin Powell vient donc préciser cette évaluation.  

Depuis les années 1950, note la chaîne d'information israélienne I24News, l'Etat hébreu entretient une politique ambiguë sur ses capacités en la matière, évitant soigneusement de confirmer ou de démentir la possession de têtes nucléaires. Le 5 octobre 1986, le quotidien britannique The Sunday Times révélait déjà qu'Israël possédait l'arme atomique.

Itai Bardov, le porte-parole de l'ambassade d'Israël à Washington, s'est refusé vendredi à tout commentaire sur cette affaire de même que la politique nucléaire d'Israël, selon le Times d'Israël. De son côté, le porte-parole du département américain John Kirby a également refusé de s'exprimer sur ce point, rappelant laconiquement que les Etats-Unis soutiennent le traité de non-prolifération nucléaire mis en place par l'ONU en 1968. Un traité jamais ratifié par l'Etat hébreu

Sources :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  23 Sep 2016 19h19

Une « fuite » probablement orchestrée par les mêmes qu’elle est sensée desservir… L’arsenal nucléaire israélien est en réalité dirigé en direction de l’Occident. Pour qu’il soit de notre survie que le sanctuaire de l’état hébreux soit à jamais préservé.
Et puis c’est l’occasion au passage d’une petite piqure de rappel concernant la fameuse « menace iranienne »… En réalité, l’Iran, Ahmadinejad, n’ont jamais menacé quelques états de destruction. La phrase incriminée et sans surprise mensongèrement retranscrite par les médias fut prononcée dans un contexte de menaces récurrentes. Menaces récurrentes d’autant plus prises au sérieux qu’elles sont lancées par des nations habitués à raser d’autres pays et à exterminer des populations entières. A la suite de l’évocation, à deux reprises, par Georges Bush Junior à quelques semaines d’intervalles l’une de l’autre, de la possibilité de frappe nucléaire contre l’Iran, menaces venant d’un pays ayant déjà utilisé l’arme atomique, à plusieurs reprises et sur des populations civiles, le président iranien, au fait de qui mène la politique étrangère des américains répondit: « Si Israël ose nous attaquer, nous riposterons vigoureusement, s’ils veulent nous anéantir, c’est nous qui rayerons Israël de la carte ». Les médias transformèrent la chose en: « Il faut rayer Israël de la carte », et les mêmes qui encensent les Etats-Unis à chaque annihilation de pays poussèrent de grands cris d’orfraies…

      zezetop
      24 Sep 2016 05h53

    très bonne mise au point qui était nécessaire suite à cette histoire sans réel intérêt, merci

  Sun Tzu
  24 Sep 2016 14h34

En effet, Amainedjad n’a jamais prononcé cette fameuse phrase.

N’oublions pas non plus que ça fait 20 ans qu’on nous casse les noyaux avec la soi-disant «menace» potentielle du nucléaire iranien… 20 ans qu’ils sont «sur le point» d’avoir le nucléaire… ça commence à faire long !

Que le seul pays a avoir jamais fait usage de la bombe nucléaire (les USA) et ses alliés coupables de multiples exactions, agressions et mensonges se permettent de dicter les règles sur qui pourrait (ou pas) mener un programme nucléaire, est en outre assez ahurissant, mais bon c’est finalement logique dans notre monde où le mensonge règne en maître.