Philippe Landeux – Un monde sans argent

  12 Juillet 2014
  4505 vues
  3 commentaires
Philippe Landeux – Un monde sans argent
Philippe Landeux auteur de nombreux ouvrages historique (sur Robespierre) mais également d'essais pour la rénovation totale de nos relations et de nos systèmes socio-économiques en proposant de supprimer l'argent.

Une théorie séduisante qui soulève de nombreuses questions et un débat s'engage pour clarifier le projet.

Une émission originale et riche d'enseignement.


Retrouvez la Libre Antenne du lundi au vendredi de 21h à minuit sur meta.tv

Si vous lisez ce message c'est que vous êtes la résistance.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  14 Juil 2014 11h25

Le problème c’est le volume produit et la rareté qui en découle…

Le vole existera toujours parce qu’on veut un truc qu’on ne peut plus avoir du fait d’une production insuffisante. 

Il est clair qu’on ne volera plus pour le vital.

Mais il restera pour le « luxe » ou le besoin de se démarquer (statuts social par le standing) pour « le cul ».

Il faut une dimension spirituelle ; dans le sens on l’on dissocie la notion de bonheur de la nécessité de posséder.

C’est finalement abolir les passions qui découlent d’une perception mortelle de la vie.

Sans spiritualité il est impossible de s’affranchir de sa mortalité et des tares qui en découlent… (avidité)

 

  14 Juil 2014 11h41

Ce système couplé a une démocratie comme celle de la Suisse pourrait supprimer par mal de problèmes liés à la prise de « pouvoir » (sous toutes ses formes) et pouvant ainsi pervertir le système.

De plus le système Suisse permet des évolutions sociétales par consensus. Car la culture est une chose qui évolue…

Si l’identité Française correspond à une idée  aujourd’hui ; elle n’a pas toujours été la même au fil des siècles.

 

  23 Août 2015 19h01

En ce qui concerne la fin de la Révolution, il est plus que probable que ce qui met fin a la grande terreur, ce n’est pas la mort de Robespierre mais le silence (pour la première fois et la seule) dans lequel se déroule l’exécution des 16 carmélites de Compiègne à la barrière de Vincennes (où trônent les colonnes du temple maçonnique d’entrée dans Paris (barque d’Isis) Jakin et Boaz) chantant le miserere, le salve Regina, le Te Deum ou bien encore le Vini creator et le Laudate Dominum sur échafaud. Paris est sous le choc devant une telle manifestation et c’est 11 (Onze) jours après qu’intervient la mort de Robespierre clôturant une terreur dont la fin avait en réalité commencé onze (11) jours plutôt. La mort de Robespierre fût pour aller dans le sens de Monsieur Landeux, l’explosion de la flamme (qui suit toujours l’extinction d’une flamme) de la dernière bougie qui aurait pu nous sauver tous.