PARDON YOUTUBE : comment on a hacké Google et la Commission européenne

  27 Décembre 2016
  7037 vues
  4 commentaires
PARDON YOUTUBE : comment on a hacké Google et la Commission européenne

Pardon Youtube, le film. Comment on a hacké Google et la Commission européenne.

En septembre, Youtube a contacté Laetitia de la chaîne le corps la maison l'esprit pour une interview de Jean Claude Juncker, président de la commission européenne.

Cette interview Youtube en direct, censée refléter les questions de la jeunesse européenne et être 100% libre, était en fait destinée à rapprocher Google de la Commission en donnant une bonne image de Juncker.

Mais refusant le rôle de faire valoir qui lui était promis, Laetitia s'est associée avec les chaînes Osons Causer et Autodisciple pour poser les questions piquantes qui remontaient de la communauté Youtube.

Malgré des pressions de Google qui se sont transformées en menace, elle a profité du direct pour aller au bout et poser ses questions.

Ce film montre les coulisses de cette aventure. Nous espérons qu'il donnera à celles et ceux qui subissent intimidations, menaces, tentatives de culpabilisation ou de censure de la part de personnes de pouvoir, de mieux les reconnaître pour ce qu'elles sont, et d'oser lancer l'alerte.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  chris62
  27 Déc 2016 12h21

Elle a eu raison de refuser ce contrat.
merci a eux pour cette vidéo.

  Tek
  27 Déc 2016 14h27

Si il y a bien une chose à comprendre c’est l’inverse de ce que vous et eux (l’équipe de « gros youtubers ») voulez nous faire croire.

Google montre avec cette interview qu’il est capable de faire trembler les politiciens qui devront être à présents plus encore aux ordres de Google.

La séquence qui commence à 9:25 est intéressante.

  27 Déc 2016 18h34

La ravissante intervieweuse n’avait pas encore les dents assez longues et acérées, malgré toute leur fraîcheur, pour déstabiliser le grand méchant loup Juncker qui l’aurait bien mangé toute crue et demandait une prolongation. Cette jeune femme a abordé des sujets très intéressants mais la vieille ordure en face a réussi à lui arracher quelques magnifiques sourires… L’honneur était sauf pour sa publicité. Même s’il reconnaissait sur un ton badin que les meilleurs policiers étaient d’anciens voyous… Monsieur Juncker sait trop bien badiner avec la pire voyoucratie… alors ce n’est pas le petit chaperon rouge qui allait lui faire véritablement peur.

  05 Jan 2017 17h38

ouais, sympa, mais ils savaient quand même peut être que si il y avait désir de poser des questions « inattendues », ça resterait quand même soft. Ces gentils youtubeurs n’allaient pas poser de question sur la vague des migrants organisée , la souveraineté des nations, on aurait aimé entendre parler de jean monnet aussi, etc