L’occupation de la Syrie par les États-Unis est maintenant officielle

  23 Août 2016
  18760 vues
  1 commentaire
L’occupation de la Syrie par les États-Unis est maintenant officielle

« Voici un dangereux événement historique dont la survenue ne fait qu’augmenter le risque d’une guerre totale. »

Au cours des dernières 24 heures, les États-Unis ont rendu très clair leur statut de force d’occupation hostile en Syrie.

Hier, les USA ont transmis un communiqué au gouvernement légitime de la Syrie et à la coalition anti-terroriste essentiellement russe qui assiste les Syriens. Ce communiqué fait savoir que les USA ont prélevé à leur usage une bande du territoire syrien, qu’ils entendent occuper militairement en y maintenant des troupes en service actif, des forces d’opérations spéciales, des conseillers, des mécaniciens et des unités de soutien ; ils ont également décrété une zone d’exclusion aérienne (« no fly zone ») et averti qu’ils abattraient tout avion syrien ou russe qui survolerait cet espace réservé [au-dessus de la zone déclarée « zone kurde autonome », NdT ].

Comme le rapporte RT, le commandant des forces US en Irak et en Syrie, le lieutenant-général Stephen Townshend adéclaré : « Nous avons informé les Russes d’où nous en sommes (where we’re at…)… ils nous ont dit qu’ils en avaient informé les Syriens, et tout ce que j’ai à dire est que nous nous défendrons si nous nous sentons menacés ». Depuis lors, comme le rapporte Reuters,  les affrontements entre forces kurdes et syriennes se sont intensifiés.

Un certain nombre d’analystes avaient prévu que les USA adopteraient cette voie, étant donnés les succès de la campagne des Syriens et de leurs alliés russes en général et de la détérioration des relations américano-turques en particulier, celles-ci entraînant la possibilité, pour les Américains, de perdre l’accès à la base d’Incirlik, le tout s’ajoutant à la situation désastreuse des forces takfiristes bloquées dans Alep. Différentes agences d’information internationales font déjà circuler une version de l’histoire qui présente le communiqué des forces US comme « une mise en garde à la Russie et à la Syrie » (CNN) ou une  « menace défensive » (IBT), mais elles omettent de préciser l’aspect de facto de ce développement. Elles ne croient pas devoir mentionner non plus que la déclaration officielle des États-Unis viole outrageusement les lois internationales et que ce qu’elle annonce n’est rien d’autre que l’occupation illégale d’un état souverain.

Lire la suite de l'article


Source : http://www.fort-russ.com/2016/08/breaking-us-occupation-of-syria-now.html

Traduction : c.l. in reseauinternational

 

Sources :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  Goku
  30 Août 2016 13h52

La guerre en Syrie, un vaste projet, orchestré depuis 1995 par certains pays, l’objectif est surtout économique et géostratégique, maintenir le système du pétrodollar, s’accaparer les richesses du pays (construction de gazoduc vers l’Europe ext, renseignez vous le lien entre l’entreprise TOTAL et le gaz Syrien, si l’Europe et indépendante vis à vis du gaz Russe, les Américains pourrons encore plus affaiblir la Russie et la Chine, ext..) par la dette ext… avoir une position géostratégique d’un point de vue militaire, vis à vis de la chine ou de la Russie ext…. la liste est longue. Les terroristes par exemple, dans 99% des cas, il s’agit de mercenaire endoctriné, une sorte de légionnaire bas de gamme, une mains d’oeuvre de la guerre bon marché, qui sert des intérêt encore une fois économique et géostratégique, un groupuscule, qui permet de justifier des interventions militaire, qui permet de justifier des lois liberticides, qui permet de détourner le regard des peuples des vrais problèmes des sociétés dite moderne, liée a une oligarchie politique mondial, à un pillage du monde, à un asservissement des peuples par la dette, au problème liée aux banques et aux marché de la finance mondial, ext… la liste est longue. Et dans tout sa, les médias de masse qui ne font que jouer sur les mots, et sur l’émotionnelle afin d’avoir une population docile et crédule.