Le Brexit un coup calculé de longue date

 
  28 Juin 2016
  10014 vues
  6 commentaires
Le Brexit un coup calculé de longue date
Home

Vous avez cru au vote du peuple britannique comme ayant été un élan démocratique par le référendum du Brexit ? Vous avez encore peur de voir une crise arriver ? Vous paniquez pour votre avenir ? Vous avez alors été la victime des média qui ont su gérer à merveille une communication de crise. Tout est sous contrôle. Depuis plusieurs mois des transferts importants de liquidité ont eu lieu sur le marché financier allemand. La bourse de Francfort négocie depuis plusieurs années sa fusion avec la City, un plan secret était élaboré par Berlin pour mettre en route la feuille stratégique et pour privilégier des accords avec le Royaume-Uni. Nous avons été bernés par les puissants et les financiers qui possèdent les média. Bernés aussi par nos élites françaises corrompues et médiocres.

Fusion bourse Londres et Francfort. Dans un article financier du 24 juin 2016 le conseil d’administration de la bourse allemande dit vouloir obtenir le siège principal même après la fusion de la City et de la bourse de Francfort. Le but est d’avoir un champion économique en Europe. Le 4 juillet les actionnaires du LSE, London Stock Exchange, doivent donner leur aval. Les actionnaires de la bourse allemande ont jusqu’au 12 juillet pour accepter l’offre. Voilà ce qu’un article du WirtschaftsWoche titrant, « Betriebsrat will Frankfurt als Hauptsitz auch nach LSE-Fusion », révèle.

Sous contrôle. Un institut libéral et nationaliste allemand http://www.misesde.org/ basé à Munich a clairement écrit avant le référendum que rien de particulier n’aura lieu avec le Brexit car tout est sous contrôle. Le ministre  ministre fédéral des Finances applique un plan secret, comme le dit le Handelsblatt.

 

Courbe du transfert d’argent seulement en direction de l’Allemagne, publié en mars 2016!

Source : http://www.misesde.org/?p=13059

Kapitalflucht_Target2 (1)

 

Le même institut allemand montre des courbes publiées en mars 2016 qui montrent les mouvements de masses monétaires que sur la seule zone allemande en Union européenne ! Un hasard ? Pas du tout ! L’Allemagne a, elle, lancé l’idée de l’euro, une devis politique comme l’explique Thorsten Polleit président du Mises von Ludwig Institut et chef chez Degussa, pour financer sa première phase de réunification. Maintenant, l’Allemagne passe à une autre étape. Merkel doit dégager en 2017 et l’AfD a été fondé en 2013 (date du lancement de l’idée du Brexit…) pour prendre le pouvoir en Allemagne pour mener une politique nationaliste de manière ouverte. Avec le Brexit l’Allemagne devient le seul chef en Europe et se partage avec les Britanniques le pouvoir commercial et politique en Europe. La France grâce à ses pantins est devenu un pays du tiers monde qui va devoir accueillir les populations migrantes rejetées par Berlin et Londres qui font le tri sur les migrants. Le monde anglo-saxon a gagné sur tous les points.

Lire la suite de l'article

Sources :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  Artemisia
  28 Juin 2016 20h23

Article qui manque un peu de clarté, et qui mélange beaucoup de concepts sans liens. d’autre part, desole mais l’europe compte 27 membres et non 7,le transfert de capitaux est positif vers les pays suivant : l’Allemagne, Luxembourg, Pays bas , Finlande et Chypre, et non pas seulement vers l’Allemagne.

  Artemisia
  28 Juin 2016 20h30

Par ailleurs, et toujours concernant Target 2, si vous aviez plublié un graphique complet debutant bien avant 2009, vous auriez pu voir :
1. que le déséquilirbre des flux finanicers est corréllé à la crise de 2009 et a la crise grecque
2. que les Quantitative easing et opérations de sauvetage des banque ont temporairement inversé la tendance entre 2012 et 2015
3. que la tendance reste tout de même structurelle et fondamentale puisque la progression est globalement linéaire entre 2009 et 2016.

  Frog11
  01 Juil 2016 00h56

Je pense que la réalitée c’est plutôt ce que Gorbatchev a dit: cela ressemble à la chute de l’union soviétique… L’Europe telle qu’elle existe est vouée à l’échec car elle n’est pas là pour servir les intérêts de sa population. Ayant dit cela on va avoir des moments intéressent dans un futur proche. La seule chose de sûre c’est que comme d’habitude cela ne sera pas le peuple qui gagnera des changements si changement il y a.

  skool
  01 Juil 2016 13h15
  Artemisia
  03 Juil 2016 01h04

tout à fait frog11, c’est bien le signe avant coureur d’un effondrement, l’article part dans des divagations hallucinantes et sans grand lien avec la réalité. Par contre, je garde quand même espoir que cela ne sera pas pire après l’effondrement de l’europe qu’aujourd’hui (faire pire serait un exploitt!) 😉