Laurent Glauzy – Satanisme Pédo criminalité et Vatican

 
  14 Avril 2016
  18601 vues
  16 commentaires
Laurent Glauzy – Satanisme Pédo criminalité et Vatican
Laurent Glauzy est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les questions concernant l'histoire ou les mœurs décadentes d'une partie de nos élites.

Il compile un travail de recherche approfondi sur le sujet en présentant les différentes affaires qui ont éclaboussé les élites à travers le mondeLa libre antenne du lundi au vendredi de 21h à minuit sur http://www.metatv.org

"Si vous lisez ce message c'est que vous êtes la résistance"

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  Figolu
  14 Avr 2016 16h42

Pour répondre à certaines interrogations ou remarques :
-Un sacrifice (animal) doit être fait en invoquant le nom du Dieu unique. Tout sacrifice (animal) fait en dehors du nom de Dieu est satanique? Même si certains peuples, ou personnes font ça dans une bonne intention. Qu’on y croit ou pas.

-Tout peuple a reçu son prophète ou messager, dans sa langue, même le peuple des géants, éteint aujourd’hui a reçu son prophète. Les Africains aussi ! L’Afrique est composée de plusieurs peuples. Au total, 124 000 prophètes et messagers ont été envoyés aux humains.
Merci Tepa quand tu parles du Coran faisant l’apologie de l’esclavage, de citer les versets.

  Aymeric
  14 Avr 2016 17h04

Comme je regrette de ne pas avoir assisté au Direct!!! Bonne vidéo à tous avec le génial Laurent Glauzy, un cœur gros comme ça.

  14 Avr 2016 23h52

Après tout, Laurent Glauzy pourrait passer pour un personnage sympathique, ou marrant ou autre selon le degré de compassion avec lequel on l’écoute. On ne peut pas se fier à une image glanée sur le net dit-il…. mais a t-il eu dans les mains un de ces cranes préhistoriques traversé d’une balle au moins une fois dans ses mains pour faire un diagnostic ?
Bref.

Là où il montre son vrai visage, c’est dans la partie 3 à la minute 36 environ. Pour lui, l’animisme, c’est le satanisme. Alors le petit Laurent endosse son habit de missionaire du 21ème siècle, tout auréolé d’obscurantisme, avec la ferveur ardente de convertir les petits sauvages qui n’ont pas encore rencontré Dieu.
Cette attitude est détestable.
Finalement les chrétiens (autoproclamés en tout cas) n’ont pas besoin des francs mac ou d’illuminatis pour être attaqués. Glauzy s’en charge tout seul.
Des propos tels que ceux ci confirment bien, malgré les efforts de certains pour nous dire qu’on nous a menti depuis 200 ans, que ceux qui brandissent la croix n’ont qu’un esprit de conquète derrière la tête.
Quelle religion construit une civilisation, et quelle religion produit une dégènerescence de la civilisation dit-il. On est finalement encore et toujours mon Dieu est le seul, et tu as tort. C’est le germe de la guerre.

  16 Avr 2016 14h15

Je tien à vous intéresser à consulter les conférences de Mr Michel Deseille. Profeseur d histoire a la retraite. Au sujet des cathares ainsi que l histoire basques. Qui amène a des lien direct de notre évolution spirituel et societal en réaction a l avancée biblique. …

  kiko
  17 Avr 2016 12h47

Concernant les anciennes religions, et leurs « trait commun » avec la vrai foi; il faut lire Justin de Naplouse, un des tout 1er apologiste chrétien (autour de l’an 90 à 120); est un romain, vivant né d’une famille païenne dans la ville de Néapolis (Naplouse palestine). Il s’est convertis au Christ est à écrit des apologie où il explique déjà que les similitudes retrouvés dans les religions où par exemple des hommes sont désigné comme fils de d’une dieu ou encore demi-dieu, l’exemple de thésé je croit qui ressuscite des morts… et bien tout ceci il l’expliquait de la même manière que Mr Glauzy, à savoir que ces religions sont inspirée par des démons, qui chercher à discrédité la vrai foi reprenant des traits communs pour les blasphémer , car les fausses divinités inspirée,des religions païennes sont d’une immortalité sans gène comme de vrai démons…

      Sun Tzu
      17 Avr 2016 15h55

    Les religions païennes sont plus anciennes que les religions monothéistes et pourtant ce sont elles qui reprendraient des éléments de la «vraie foi» (le christianisme je suppose ) ? N’y a t-il pas comme un problème, chronologiquement ? A moins bien sûr de donner des réponnses évasives et de tout balayer d’un revers de la main comme M. Glauzy, qui de toute évidence ne connait pas les religions païennes quand il sort des énormités du genre « les Annunakis sont les 7 gardiens de l’Enfer ».

    Ne peut-on pas voir, au contraire, une transmission d’une réalité métaphysique primordiale qui au fil du temps, se drape dans de nouveaux mythes et de nouveaux personnages afin d’être transmise au fil des générations ? Sur le sacrifice, je trouve Porphyre de Tyr plus intéressant: il explique que tous les sacrifices des religions se font en réalité au nom de démons inférieurs qui se font passer pour de vraies divinités ou LA divinité, mais que par une quête mystique et philosophique, on peut arriver à ressentir Dieu et entrer en communion avec lui.

  Canardo
  18 Avr 2016 17h40

Mr Glauzy, quel dommage que vous ne possédiez pas toutes les cartes,
car alors vous seriez en mesure de répondre a certaines questions d’un avocat
assez perspicace. Dame de cœur, a vous l’honneur !
En effet Mr l’Avocat, il y a une similitude entre l’ancienne trinité païenne et la sainte trinité catholique, cela réside dans le fait que ces deux schémas trinitaires ont la capacité de faire évoluer notre âme, mais pas dans le même sens.
L’ancienne trinité égyptienne (père-mère-fils) correspondrait au péché originel et pratiqué correctement elle nous donnerait l’accès a cette fameuse connaissance qui est sensé nous libérer de la matrice et faire de nous de beaux illuminatis…
La sainte trinité catholique (père-fils-saint-esprit) nous apporte l’esprit saint qui nous permet de retrouver le lien perdu avec notre créateur et ainsi devenir les enfants adoptifs de Dieu par l’intermédiaire de son fils, notre seigneur Jésus-Christ.
La différence entre les deux est de taille car la première n’est que le recommencement de la faute commise par adam et ève, c’est le fruit défendu croqué une seconde fois et donc le serpent finit par se mordre la queue. Peu de témoignages sur le sujet mais il est probable qu’une fois arrivé au stade de l’illumination, notre lien avec notre créateur soit définitivement coupé et qu’au lieu de devenir un Dieu, nous devenons en réalité des démons prêtant désormais allégeance au prince de ce monde. Théorie intéressante quand on entend ces histoires étranges de reptiliens-illuminatis ou jusqu’ou peut bien mener cette fameuse tentation du serpent…
Alors que la seconde prouve a Dieu notre volonté de revenir a lui a travers notre obéissance envers ses commandements donnés a Moise sur le mont Sinaï. Notre foi dans la parole de son fils, notre seigneur Jésus-Christ envoyé pour nous sauvé. Et notre respect pour les sacrements donnés par son église nous permettant de retrouver l’Esprit-Saint et ainsi pouvoir accéder au salut de notre âme.
En vérité tout ça mérite quand même de développer un peu plus mais dans les commentaires ce sera pas évident, tout ça pour en venir a notre-dame.
Mr Glauzy, il est capital que vous compreniez que le culte marial n’est rien d’autre que l’ancienne trinité païenne qui essaye de se substituer a notre sainte trinité.
Ils essayent par l’intermédiaire de la sainte vierge de remplacer la figure du saint-esprit par celle de la mère et ainsi reconstituer l’ancien culte païen. La sainte vierge vénérée par l’église catholique n’est rien d’autre que l’ancienne déesse isis, ce ne peut pas être la mère du Christ, tout simplement parce que la tradition catholique ne permet que l’adoration de la sainte trinité et qu’elle n’en fait pas partie. Vous avez raison, Vatican II sonne le début d’une nouvelle ère et marque le triomphe des ennemis de Dieu jusqu’au cœur de son église. Mais comment cela a pu se faire ???
3 DOGMES ont été prononcés avant Vatican II : immaculée conception de la vierge, infaillibilité pontificale et assomption de la vierge. Ces trois dogmes forment une telle hérésie a l’intérieur de l’église que la protection divine devait forcément tombée et entrainé la prise de pouvoir de nos ennemis sur le Vatican.
Ces dogmes entrainent la substitution de l’ancienne trinité sur notre sainte trinité.
C’est la qu’il faut bien y voir une certaine intelligence, ils substituent…

  Canardo
  19 Avr 2016 00h14

Pour ceux qui ressentent le besoin d’en savoir un peu plus, il faut chercher du coté des rose-croix. A l’origine de l’église catholique, la rose n’était pas mêlée a la croix…
Mr Glauzy, il vous faut tout d’abord respecter le premier commandement et ensuite comprendre la symbolique de la rose, alors vous pourrez revenir a meta tv et clouer le bec de l’avocat du diable. En attendant, et bien vous voila pris comme tout le monde dans la spirale du grand remplacement.

  Indisat
  22 Avr 2016 15h06

Niveau zéro du conspirationnisme, niveau reptilien quoi… Les types comme Glauzy font le jeu du systeme en décrédibilisant le conspirationnisme sérieux avec ses théories abracadabrantes dignes pour le coup d’un cerveau malade…

  22 Avr 2016 18h47

« on doit choisir son camp, soit de Dieu soit du diable »
il faut d’abord préciser que contrairement à ce que dit L.Glauzy, le bon camp n’est pas l’église catholique, mais la foi en l’oeuvre de Jésus, ce qui n’est pas du tout la même chose.
quelqu’un qui passe son temps à critiquer les protestants mais qui se trouve plein d’affinités avec une doctrine qui a fait 270 millions de victimes en 1400 ans, je m’en méfie.
mais les cathos n’en sont pas à une hérésie près.
il est vrai qu’il n’y a pas de neutralité dans le grand combat qui oppose les forces du mal à Dieu.
si on appartient pas à Dieu, si on ne lui donne pas sa vie, on est dominé par satan qui pourra nous manipuler comme il le veut.
mais il faut préciser que le combat entre Dieu et satan n’existe pas réellement (il y a entre les deux le gouffre qui existe logiquement entre le créateur et une créature). si combat il y avait il a été remporté par Jésus à la croix du calvaire (ce qu’affirme la bible parole de Dieu). il n’y a donc plus de combat céleste mais une lutte terrestre qui oppose la volonté de l’homme à résister et désobéir au créateur et l’esprit saint qui a pour mission de convaincre l’homme de son état de pécheur et de son besoin irremplaçable de Dieu.
ce n’est donc pas satan qui nous oblige à faire le mal, mais notre propre choix. satan ne peut que mentir et nous tenter, mais c’est l’homme qui l’écoute ou non.
l’homme est donc tenue par Dieu pour responsable de ses actes .
condamner le nouvel ordre mondial, la pédo-criminalité ou les illuminatis pour amener les gens vers le catholicisme (qui est immensément responsable du paganisme de nos sociétés), c’est amener les gens vers une autre impasse et c’est malhonnête.
de plus quand j’entends L.Glauzy nous dire qu’on demande aux futurs francs maçons de déposer leur objets métalliques parce-qu’il s’agit de médailles qui éloigneraient le mal !!!!! là on est dans la superstition et absolument pas dans la foi en Dieu.
la superstition est de nature satanique, ne l’oubliez pas.
la seul chose qui éloigne et fait reculer le mal, c’est le nom de Jésus, parce-que c’est « le seul nom qui est été donné parmi les hommes par le moyen duquel nous pouvons être sauvés ».
si quelqu’un me contredit, il contredit la bible parole de Dieu.
un chrétien c’est pas un catho ou un protestant, un chrétien c’est quelqu’un qui reconnait la bible comme parole éternelle de Dieu, comme le message par lequel Dieu se fait connaître à l’homme.
j’ajouterais qu’il est normal de considérer les musulmans (la plupart) comme des amis, mais absolument pas l’islam qui est une doctrine en totale opposition à la foi chrétienne. l’islam renie tous les fondements de la foi chrétienne.
c’est pas une volonté de querelle, mais un FAIT.

  Canardo
  23 Avr 2016 00h24

Beau message johnluke, voila qui remet les pendules a l’heure !
Cependant il ne faut pas renier les fondements de la tradition catholique,
l’église a quand même été fondée sur une base saine pour former des saints.
Tout le mal qui a été fait au nom de l’église vient des hommes et n’a aucun
fondement religieux, si il y a une erreur elle ne vient pas du ciel.
Après il nous est bien difficile de juger quand on connait le sérieux de l’affaire,
certes il y a certainement eu des erreurs commises au nom de l’église mais
il faut aussi garder en tête que les forces du mal se sont acharnés depuis des siècles avec toute la puissance et la ruse qu’on leur connait a persécuter l’église catholique en utilisant tous les moyens mis a leur disposition afin d’en arriver la ou on en est aujourd’hui. Et a certains moments, il a bien fallu se défendre…
Même si je reste persuadé que c’est bien par la ruse et par les forces de l’esprit qu’ils ont remporté leurs plus grandes victoires, ils n’hésitent pas a jouer du couteau quand cela s’avère nécessaire.
De toute façon, quoi qu’on en pense, il y aura toujours une force spirituelle qui gouvernera les peuples. Reste a savoir laquelle est la plus adaptée ?
Il me semble que le message du Christ remporte la palme de l’intérêt commun :
« Montrer notre respect envers notre créateur en obéissant a la loi naturelle et a ses commandements afin de vivre en harmonie dans une société saine et aimer son prochain comme soi-même ».
La voila votre révolution, votre constitution, les valeurs communes que vous avez tant de mal a trouvées. Ce sont les valeurs de la France, c’est la religion catholique !

      26 Avr 2016 18h49

    (((Cependant il ne faut pas renier les fondements de la tradition catholique))) je vous entends ! mais ces fondements sont-ils bien en accord avec la parole de Dieu ?
    si vous portez un regards honnête et neutre sur les textes bibliques et particulièrement les enseignements de Jésus, vous constaterez que l’église catholique n’est pas l’église dont parle Jésus.
    quand il dit : « je bâtirai mon église ». il ne parle pas de bâtiments ou d’un dogme, ou d’une institution avec une hiérarchie humaine. il parle d’un rassemblement de ceux qui décident de le suivre et qu’il considère comme siens.
    l’église (mot qui veut dire rassemblement) est invisible. elle est composée de tous ceux qui ont accepté de croire dans le sacrifice de Jésus pour leur salut et qui abandonnent l’idée que le salut peut être acquis par leur œuvres sur la terre.