Jimmy Dalleedoo (élu CGT) dans le viseur du gouvernement

 
  24 Juin 2016
  3313 vues
  10 commentaires
Jimmy Dalleedoo (élu CGT) dans le viseur du gouvernement

nota : Cette vidéo ne comporte qu'une seule partie à cause d'un problème technique lors de l'enregistrement.

Jimmy Dalleedoo élu CGT chez les cheminots nous explique le combat que mène le syndicat contre la loi ElKhomry et se positionne clairement pour une sortie de la France de l'union européenne.

La libre antenne lundi mercredi vendredi de 21h à minuit sur http://www.meta.tv

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  MERELLE
  25 Juin 2016 19h13

Sur une question – pourtant simple posé par TEPA à ce Syndicat CGT ( ?? ): « question – estes-vous pour une Sortie de l’ Union Européenne ? ( puisque ce syndicaliste – chemineaux, à bien cerné le problème – posé par les Directives européennes, par rapport – à l’ origine – des régressions que notre pays subis ).

Sa réponse, ou « milfeulle-argumentatif », de ce Chemineau, pour essayer de répondre à une question – fort simple, découlant de sa constatation sur la Politique régressive menée par l’ Europe, ET BIEN, N’ EST MÊME PAS CAPABLE DE RÉPONDRE – PAR OUI OU NON, EN SE RETRANCHANT, DANS UNE EXPLICATION, PLUS OU MOINS en bafouillant.

En – PRÉCISANT QUE, SON SYNDICAT EST LA, POUR DÉFENDRE LES SALARIES, AH BON, ET – IL NE PEU PAS RÉPONDRE SIMPLEMENT, A CETTE QUESTION – SI SIMPLE? espérant – trouver une réponse à cette Patate chaude ( à priori pour ce Chemineau CGT ):

La mienne: Constat déplorable et affligent. 2 ) OUI, ON SORT DE CETTE EUROPE.

Simple – non?

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h01

En gros ce Monsieur, nous prends pour des Truffes et des incultes… pour résumer. Car, plus il essais d’ expliquer la cohérence de son choix, plus la couleuvre, franchement ne passe pas du tout:

Un retour en arrière, mais pour quoi faire ?
Un retour au Capitalisme National – n’ apportera rien de bien .
La sortie de l’ UE, doit se faire sur la base de « Classes »; de classes solides…;

En gros, il n’ a aucun argument pour justifier que, la CGT, en tout les cas, dans son Corps de Profession ( ou – peut-être de manière Générale, à propos de ce Syndicat National ), d’ après sa réponse – « emmêlée » – à propos de la Sortie ou non de l’ Europe, DÉMONTRE QUE? PEUT-ÊTRE, CE SYNDICAT EN SERAIT ARRIVE, APRÈS TOUTES CES ANNÉES, A OUBLIER SES PROPRES FONDAMENTAUX, POUR SE COMPLAIRE – DANS UNE POSITION CONFORTABLE – DE « Syndicat-Réformiste »; dont CE mot – de Réforme, n’ est que La confirmation d’ Une Trahison, envers les salariés, et plus largement – envers tous les Citoyens tels qu’ ils soient.

Dégoutté…..

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h08

Le début du « Mille-feuille argumentatif « , ou bafouillage – explicatif, dès la 20ème minute et 35 secondes, jusqu’ à la fin – vers: 22:01 .

l’ argument est que il faudrait [ « nous conscientiser », sur les mécanismes de fonctionnements de la Commission européenne, et de nous faire comprendre – comment s’ élabore une Directive européenne, comment nait le projet de directive européenne, et comment elle se consolide; et le premier rôle de la CGT c’ est d’ abord de défendre les salariés.; et répondre à des questions, euh….. immédiates, des réponses qsui sont en consciences, en coéhr…. en Coéren….., le degré de conscience du Travailleur; On peu pas euhhh……; ].

Voilà, une réponse ambiguë, voire franchement de mauvaise fois, alors même que, 88 % des Français ( Sondage LCP An et JDD, le 24 Juin 2016 ) , veulent SORTIR DE L’ EUROPE . Et qu’ il me semble que, ce ne soit pas 88 % de syndicat CGT qui ait voté, mais bien des salariés, et autres…

Heureusement que TEPA – va au fonds des choses… Merci

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h09

Le plus drôle c’ est ça: Tellement le micro sur la veste du chemineau sent que la réponse est plus que douteuse, celui-ci ( micro ) s’ évanoui en se détachant de la veste ( voir à la 22:57 mn ) 😉

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h17

Chacun de tout les Métanautes jugerons de l’ argumentation – plus qu’ emmêlée de ce Syndicat CGT. Bref: Encore une preuve de plus, de ce que, finalement, les idéaux ont bien été abandonnés par nos Elites, et que certains Syndicats, les auraient également rejoints sur ce point.

c’ est ce que l’ on nomme des Syndicats-Réformistes ( ou plutôt, le vrai terme: Syndicalisme de Trahison: compte tenu de ce qui a été affirmé ici, par ce Monsieur ).

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h27

Merci TEPA pour ne pas « lacher l’ affaire », lorsque uner question aussi importante est posée à ce Monsieur, qui – ( toujours, vers la 28:45 mn ) n’ arrive toujours pas à avoir une réponse cohérente. Tellement, je crois que, en réalité, la CGT ( d’ après ce que j’ entends ici ), N’ EST PLUS QUE L’ OMBRE D’ ELLE- MÊME. Qui ne corresponds plus aux Idéaux qu’ étaient les siens, dans les années 1930.

Nous devrions conseiller à CE Monsieur, le Livre de Pierre Hillard, sur les Origines du Mondialisme, et aussi – celui sur « L’ Histoire Secrète de l’ oligarchie anglo-américaine ».
Et là, ce monsieur, aura peut-être, un discours plus compréhensible…

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h36

Et ce Monsieur – continu ( vers la 33:30), à s’ enfoncer – dans les méandres de son « Mille-feuilles argumentatif » ( justifier – l’ injustifiable – en ce que, la CGT se serait peut être couchée, face au Capitalisme, et aurait perdu les Idéaux de défense des Salariés, au plus grand mépris du Peuple, par ces « pseudo compromis Réformistes »: Une Parodie de Syndicalisme….. pitoyable 😉

  MERELLE
  25 Juin 2016 20h53

Confirmation de ce Monsieur, relatif à la déliquescence effective de la CGT, vers la 39: 17 minute. Dont Acte…..Ce qui se vérifie pour le PCF, se vérifie également pour la CGT. Et, ça en fait beuguer mon ordi.

  MERELLE
  25 Juin 2016 21h09

Un conseil de lecture à ce Monsieur Syndicaliste, auquel apriori, ( et des propos qu’ il a tenu ), de l’ ouvrage : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Histoire_secrete_du_patronat_de_1945_a_nos_jours-9782707178930.html

  26 Juin 2016 08h35

Et j’ajoute aux excellents commentaires de MERELLE que le mode d’action le plus efficace et qui ne coûte pas un centime aux salariés, les têtes dirigeantes des syndicats le connaissent parfaitement. Il s’agit de la grève du zéle qu’ils assimilent systématiquement à la grève perlée pour noyer le poisson, grève perlée qui elle est condamnable contrairement à la grève du zèle.
Un article complet sur le sujet ici : http://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/22/greve-du-zele-une-greve-qui-nen-est-pas-une-un-mode-daction-oublie-a-tort/