Frappes contre l’armée syrienne, «Il ne pouvait y avoir aucune erreur!»

  18 Septembre 2016
  4528 vues
  3 commentaires
Frappes contre l’armée syrienne, «Il ne pouvait y avoir aucune erreur!»
Survenues moins d’une semaine après l’entrée en vigueur de la trêve, les frappes de la coalition internationale sur l’armée syrienne ne peuvent pas être une «erreur», considère une analyste politique qui juge que l’incident survenu samedi ne fera qu’aggraver la situation en Syrie et réduira davantage le taux de confiance déjà très fragile.

Quoique les États-Unis déclarent que la frappe de la coalition internationale anti-Daech contre les troupes de l'armée syrienne ait été « une erreur », toute bavure est exclue, considère dans un commentaire à Sputnik Hafsa Kara-Mustapha, une journaliste, analyste politique et commentatrice qui se concentre particulièrement sur le Proche-Orient et l'Afrique. « Ce n'est pas une "erreur" et ne peut pas l'être. Les avions américains n'avaient aucune raison de survoler Deir ez-Zor pendant le cessez-le-feu convenu et officiellement annoncé (…) tout en sachant que l'État islamique reculait », rappelle l'interlocutrice de l'agence.

Et d'ajouter que l'équipement sophistiqué dont disposent les forces de la coalition permet de déterminer avec exactitude presque parfaitement qui est qui sur le terrain.

Or, l'attaque contre les forces gouvernementales syriennes survenue samedi a donné un avantage aux extrémistes de Daech, poursuit l'analyste. Mme Kara-Mustapha pointe par ailleurs que ce n'est pas la première fois que Washington n'honore pas ses engagements au Proche-Orient, soulignant que les États-Unis sont responsables du chaos dans lequel a plongé cette région. « La seule chose qui surprend dans cette histoire, c'est que les gens continuent à s'étonner des actions pourtant si prévisibles des États-Unis », a fait savoir l'experte.

Quoi qu'il en soit, cet incident ne fera qu'aggraver la crise syrienne et augmentera davantage la méfiance de tous envers tous, a-t-elle regretté.

Samedi, le ministère russe de la Défense a rapporté que l'aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis avait effectué quatre frappes sur les positions des militaires syriens encerclés par les terroristes du groupe Daech près de la ville de Deir ez-Zor. Maria Zakharova © Sputnik. Maxim Blinov Moscou aux USA: allez en Syrie pour découvrir le sens du mot «honte» Ces raids ont fait 62 morts et environ 100 blessés parmi les militaires. Les États-Unis ont confirmé avoir effectué les raids. Selon des porte-parole du Pentagone, les militaires étaient convaincus de bombarder des positions de Daech et ont cessé l'opération immédiatement après avoir découvert l'erreur. Suite à cet incident, Moscou a convoqué d'urgence une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu. Rappelons que l'attaque en question est survenue une semaine après l'accord Lavrov-Kerry sur la Syrie. Dans le cadre de l'application de ce dernier, une trêve a été instaurée sur l'ensemble du territoire syrien mardi à 19h00 heure locale.

Sources :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  Horace
  18 Sep 2016 15h39

Bien qu’il soit latent et à tous niveaux, on se rapproche du conflit majeur …

  19 Sep 2016 17h47

J’en ai bien peur Horace …

  Goku
  21 Sep 2016 01h11

Pourquoi la Guerre, Gaz, pétrodollars et faux semblant :

Kadafie voulait mettre en place le Dinars or des états unis d’Afrique, l’Afrique serait plus dépendant, et le système du pétrodollars, aurait était affaiblie, conséquence de quoi, les états Unis ont accusé la Libye de crime contre l’humanité, ils ont déstabilisé le pays, ils y a eu le développement de terrorisme, de pauvreté, d’immigration de masse ext… la guerre en gros (de plus voir le lien entre le gaz libyen et l’entreprise TOTAL  » http://www.humanite.fr/total-le-grand-gagnant-de-la-guerre-en-libye ….bref).

Sadam Hussein, ils ne voulait plus utiliser le dollar dans les transactions internationales de son pays mais l’euro, ( source : http://www.liberation.fr/futurs/2000/09/27/saddam-hussein-vole-au-secours-de-l-euro_338712 ) le système du pétrodollars, aurait était affaiblie, conséquence de quoi, les états Unis ont accusé l’Irak de détention d’arme de destruction de masse ext… on connaît la chanson.

Pour la Syrie même chose, rien de nouveau sous le soleil, ils ont accusé le régime en place de crime contre l’Humanité ext… et paf sa fait des chocapic, plus sérieusement, entre les états unis qui cherchent à maintenir le système du pétrodollars, les monarchies du Golfs qui cherchent à construire un gazoduc afin d’alimenter l’Europe en gaz, entre l’Europe qui cherche à être indépendante vis à vis du gaz Russe, et les USA qui cherche à affaiblir la Russie par la même occasion, sans parlé d’Israël, qui est gagnante à avoir ses pays voisin en guerre afin de renforcer sons influence dans la région et de continué à coloniser et piller la Palestine de ses richesses.

Les terroristes par exemple, dans 99% des cas, il s’agit de mercenaire endoctriné, une sorte de légionnaire bas de gamme, une mains d’œuvre de la guerre bon marché, des chômeurs endoctriné et drogué au captagon ( http://www.tdg.ch/monde/boom-captagon-drogue-djihadistes/story/14251869 ) , qui sert des intérêts encore une fois économiques et géostratégiques (payer plus de trois fois le salaire local), un groupuscule, qui permet de justifier des interventions militaire, qui permet de justifier des lois liberticides, qui permet de détourner le regard des peuples des vrais problèmes des sociétés dite moderne, liée à une oligarchie politique mondial, à un pillage du monde, à un asservissement des peuples par la dette, aux problèmes liée aux banques et aux marché de la finance mondial, ext… la liste est longue. Et dans tout sa, les médias de masse qui ne font que jouer sur les mots, et sur l’émotionnelle afin d’avoir une population docile et crédule, et oui un mouvement terroriste peut devenir selon des objectifs politiques et autres, aux yeux des médias de masse, des opposants au régimes de X ou Y, une armée libre, des rebelles, une milices civil, puis redevenir des terroristes ext …