Forum  >  Qui voulez vous voir invité sur La Libre Antenne de MetaTV ? > Bernard Friot

  mercredi 12 mars 2014, 00h30
#1

Bernard Friot, sociologue et économiste, nous montre comment nous pouvons à l'avenir nous réapproprier notre travail et la valeur économique que nous produisons, en nous opposant à la logique du capital et du marché du travail.

Supprimer la propriété lucrative, redéfinir la valeur et instaurer un salaire à vie pour tous, en prolongeant le principe de la cotisation sociale, déjà présente chez les fonctionnaires, les retraités, et dans la sécurité sociale : telles sont les pistes évoquées par Bernard Friot pour émanciper les individus économiquement et sortir du capitalisme.

https://www.youtube.com/watch?v=8MWQBbLLwg4

  mardi 01 avril 2014, 01h59
#2

+1, je pense que ce bonhomme est indispensable. Ce dont j'ai plus peur c'est que les gens soient détournés des vrais question de l'égalité sociale, de la répartition des richesses. J'ai peur de repartir vers un capitalisme encore plus sournois, qui aboutira au mêmes inégalités et problématiques qu'aujourd'hui. Et ce bonhomme est l'antidote. Je connais déjà toutes les recommandations du forum, je le placerais en premier choix. Car il a le mérite de faire comprendre aux gens ce qui ne tourne pas rond avec leur mode de vie, pourquoi ils travaillent autant pour presque rien et que la vie est si laborieuse, ou part la richesse, comment ils sont volés. C'est après avoir réalisé ces quelques points clés qu'ils chercheront la solution et la trouverons avec Etienne Chouard. Chouard avant Friot revient a donner la solution avant d'avoir abordé la totalité des problèmes pour lesquels les gens sont plus enclins à se battre, à savoir leur mode de vie, pour leur égoïsme à court terme plutôt que pour le nucléaire, les abeilles, en somme, leur impuissance politique globale, ce qui est confirmée par les 70% de votants aux municipales.

  vendredi 11 avril 2014, 20h51
#3

Excellent je valide. M. Friot ne peut pas passer entre les mailles du méta-filet -> C'est un gros poisson celui la, il nous le faut.