Forum  >  On parle de quoi ? > les hommes victimes du féminisme

  dimanche 07 décembre 2014, 18h20
#1

bonjour meta TV,

dans ma vie, ayant et étant toujours victime des exactions des féministes qui non jamais supportées que j'ai fait 'père au foyer', étant victime d'une perverse narcissique, protégée toujours et encore par des féministes oeuvrant dans diverses administrations publique de notre pays.

au vu de la loi 2010 sur les violences conjugales faites EXCLUSIVEMENT aux femmes, au projet de loi sur les violences faites aux femmes par les hommes qui à pour volonté de sauver les femmes malgrés elles, créera de faux hommes bourreaux en quantité, et nie toujours les hommes victimes des exactions de leurs conjointes (violences physiques et  psychologiques).

au vu de tous ces hommes diversement condamnés injustement, car innocent, pour violences conjugales, viol, etc...

au vu de cette doxa féministe, qui fait de toutes les femmes des victimes et de tous les hommes des bourreaux,

je vous propose comme thème de discutions sur le forum, et peut-être comme émission TV :

LES HOMMES VICTIMES DU FEMINISME

en espérant que vous accepterez ma suggestion

cordialement

Boulededogue

  mercredi 10 décembre 2014, 04h19
#2

chers métanautes,

La souffrance des hommes étant devenu un tabou créé et entretenu par la doxa féministe, les femmes étant toujours victimes, et, les hommes toujours bourreaux. Je pense qu'il serait intéressant, en premier lieu, d'utiliser ce métaforum pour que les hommes victimes de leur conjointe puissent témoigner, afin d'informer de cette réalité cachée.

Face à la réalité des hommes battu par leurs conjointes, on me répond qu'ils n'ont pas à se plaindre, car, il y a les femmes battus.

La violence faite aux hommes fait rire, il ne se défendent pas, ils ne sont pas viril. Quand je répond que si un homme se défend, il est aussitôt accusé de violence conjugale, et, en la matière le témoignage des femmes prime sur celui des hommes, on refuse de me croire, alors que je cite des témoignages que j'ai lu sur le cite SOS hommes battus, entre autre.

les hommes victimes doivent-ils payer pour les hommes bourreaux ?

la souffrance des femmes est-elle supérieure à la souffrance des hommes ?

les hommes sont-ils né pour souffrir ? Sacrifier d'office sur l'autel du féminisme.

En 2013, il y a eu 121 femmes et 25 hommes décédés suite à des violences conjugales. (info : communiquer de presse du ministère de l'intérieur et ministère des droits de la femme).

faudra-t-il attendre l'égalité en matière de crime de violence conjugale pour admettre l'existence des hommes battus ?

aucun chiffre n'est disponible sur les violences dites morales, mais en la matière, au vu de l'impunité des femmes, il doit y avoir pléthore d'hommes victimes, peut être même plus que de femmes.....

Messieurs les métanautes victimes, je sais que nous sommes nombreux, n'ayez plus honte, face à l'hégémonie des féministes

TÉMOIGNEZ !!

il est temps que cesse cette injustice.....

  mercredi 10 décembre 2014, 04h29
#3

Statistiques violences conjugales, la désinformation continue

7 Mai 2014, 11:52am

Publié par SOS Hommes Battus

Un communiqué de presse émanant conjointement du Ministère de l'Intérieur et du Ministère des Droits des Femmes, nous informe des derniers chiffres (2013) sur les décès dans le couple :

146 décès en 2013

Victimes : 121 femmes et 25 hommes

 

Les journaux ont allègrement suivi le pas de nos deux ministres qui se félicitent de l'amélioration de la situation et engagent tous les partenaires à continuer la lutte contre les violences conjugales... faites aux femmes."

Depuis plusieurs années, le nombre de victimes de violences conjugales et le nombre de décès dans le couple chez les femmes victimes est en nette régression. On ne pourra que s'en réjouir, car quelque soit le nombre de victimes ce sont toujours des victimes de trop.

Mais le nombre d'hommes victimes ne cessent d'augmenter. Revoyez les chiffres des dernières statistiques de l'ONDRP (chiffres 2012) où la victimisation des hommes au sein du couple atteint plus de 15 % du chiffre global des victimes. Pour mémoire près de 80 000 hommes se déclarent victimes de violences conjugales chaque année (enquête de victimation), l'association SOS Hommes Battus comptent plus de 12 000 contacts de victimes en détresse. En ce concerne les décès dans le couple, on passe en 2013 à 25 hommes victimes contre 24 l'année précédente.

Nous n'entendons aucun discours sur ces hommes victimes tant par les médias que par les politiques. Ces hommes dérangent. Les chiffres sont là mais tous font semblant de ne pas les voir. Chacun lit la ligne qui l'arrange et ne lit surtout pas la ligne suivante.

A l'heure où nos ministères ratifient la Convention d'Istanbul, où Mme Vallaud-Belkacem entame son 4ème plan de lutte contre les violences faites aux femmes et multiplie par 2 le budget alloué à cette cause, où le projet de loi égalité femmes-hommes pronent une discrimation de genre dans les protections possibles face aux violences, où l'Union Européenne (Fonds EIGE) n'accepte plus que les actions qui sont orientées uniquement dans la lutte contre les violences de genre faites aux femmes, il est plus que jamais le moment de se demander pourquoi nos Sociétés et ceux qui nous gouvernent trouvent normal qu'une moitié de la population soit laissée pour compte face aux violences qu'elle subit.

 

Sur quelle base justifie-t-on que parce qu'une victime est un homme il ne doit pas être écouté, entendu et pris en charge ?

 

Sans doute faut-il rappeler aussi que cette orientation dans la communication vise à ne pas se pencher sur l'autre versant des violences conjugales faites aux hommes : les femmes auteures de violences. La politique actuelle -en total paradoxe avec une vision moderne et féministe de la femme- vise à produire une image de la femme dépendante, victimisable, victimisée et passive, mais jamais une image d'une femme autonome, auteure, agressive et dans le passage à l'acte. 

 

La communication actuelle relayée par les médias est une discrimination négative de genre à l'égard des hommes. 

C'est inacceptable.

 

Sylvianne Spitzer

Fondatrice et présidente de SOS Hommes Battus

  mercredi 10 décembre 2014, 04h52
#4

Cazeneuve et Taubira plainte systématisée aussi pour les hommes victimes dont seuls 10 % déposent plainte ?

les hommes victimes protègent leur bourreau, ils ne sont pas aimés juste dominés. Il faut sortir du déni.

perso, j'ai toujours ce désir de 'sauver' ma femme de sa cruauté que je prend pour de la détresse car elle  été maltraitée dans son enfance, alors qu'elle m'a tous fait subir, dur dur.

Témoignage - 30

Thomas Vergara nie les faits et accable Nabilla : "C'est un retournement de situation... elle a un problème !"

Les pères ont tjrs tort... Mort d’Angèle en Vendée : le père avait alerté les services sociaux -

Enfance battue, intimidée, violée, tuée : les garçons aussi -

De nbreuses femmes ns appellent pour leur frère ou leur père. Pourquoi n appellent ils pas eux mêmes ?

Interpellée pour avoir tué son mari et cuit ses organes — 20minutes.fr via

La violence conjugale envers les hommes, moins grave que celle envers les femmes? via

- Statistiques violences conjugales, la désinformation continue

Hauts-de-Seine : trois femmes incarcérées pour viols

En 2011, 15 % des victimes de violences conjugales étaient des hommes (ONDRP)

CHU rue de Crimée 19è - hébergement d urgence pr familles monoparentales. Mais juste les mères pas les pères !

Dans les gangs de Londres, les femmes meilleures criminelles que les hommes ?