Forum  >  On parle de quoi ? > La Révolution Française: Invitez Jacques Cheminade qui défend à peu près la même ligne que Alain Benajam, mais avec plus de précision historique notamment sur les révolutionnaires dont on parle peu étant donné qu'à part les affreux francs-maçons...

  dimanche 11 janvier 2015, 15h35
#1

Pourquoi Cheminade? Ou un des nombreux militants de S&P qui maîtrise parfaitement le sujet?
Il est sûrement le seul politique à ne pas surfer sur du blabla idéologique en ce qui concerne la révolution de 1789, très calé et passionné d'histoire ,le site de son mouvement politique contient des "documents de fond" sur la révolution avec des analyses plus réalistes et nuancées que les habituelles visions exclusivement complotistes, qui au passage zappent complètement ou presque les rapports de force géopolitiques internationaux de l'époque.

Rien d'étonnant quand on sait que la majorité des détracteurs de la révolution on une vision "étroitement" nationaliste qui n'a rien de mieux encore une fois que l'opposition monarchie- franc-maçonnerie, qui n'est qu'une partie (très envahissante)du sujet.

A ce sujet, vous pourriez aussi inviter Olivier Blanc, historien de la Révolution Française passionnant et autrement subversif.

Petit rappel, Marion Sigaut que j'apprécie bcp, n'est pas une spécialiste de la Révolution Française, son exposé sur Pelletier est excellent, mais une fois de plus, on occulte toute la qualité des grands révolutionnaires comme Gaspard Monge qui fondèrent l'Ecole Polytechnique sur un modèle républicain, citoyen et non élitiste, promouvant un savoir scientifique de haut-vol pour tous. Hélas Napoléon a rapidement saboté leurs efforts dans sa folie.

A ce sujet, voici un article de S&P:
http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/histoire/article/l-ecole-polytechnique-et-la-sciencede-l-education.html

  vendredi 16 janvier 2015, 15h30
#2

Je m'étais rapproché un temps de Solidarité et Progrès à peu près six mois avant la deuxième élection de Nicolas Sarkosy Naguï de Bosca (l'aristocrate juif hongrois de l'UMP) et j'ai été contacté par la responsable de ce mouvement à Toulouse.

Lors de l'entretien téléphonique que j'ai eu avec elle, j'ai également dénoncé l'opacité au pouvoir notamment à travers les sectes Franc-maçonnes, dont les membres sont éminemment présente dans tous les rouages de la société. Et savez-vous ce qu'elle m'a répondu ? Je cite : Qu'il y avait les bonnes et mauvaises franc maçonnerie, qu'il ne fallait pas mettre tout le monde dans le même sac...

Je n'ai plus jamais repris contact avec ces gens. J'approuve pourtant certaine des analyses lucides de ce mouvement. L'opacité et le sectarisme d'où émane le pouvoir est à mes yeux inutile. D'ailleurs, J. Cheminade a eue les 500 signatures. Ce n'est peut-être pas un hasard. Même si la situation complexe engendre le devoir du secret, car l’ennemi vient de l'intérieur, et que, à travers ces organes, l'on peut prendre connaissance et peut-être même déjouer les manipulations de certains, je doute sincèrement de l'objectivité et de la sincérité de personnes provenant de ce réseau. Il est fort probable que ce mouvement soit noyauté par des franc-maçons.

  dimanche 18 janvier 2015, 17h05
#3

Bonjour,

Je viens vers vous suite à votre com sur le sujet.

Je suis adhérent au mouvement de S&P et lorsqu'on s'intéresse de près aux idées de Cheminade et S&P, il est clair que le projet est maçonnique, basé sur le développement humain et ses capacités créatrices.

A vrai dire, toute religion ou philosophie de l'humain promeut une vision de l'homme en rapport avec l'acte créateur, défini comme Dieu, principe créateur universel.

Les factions dites "maçonniques" dont on nous parle ds toute la "dissidence" promeuvent une vision de l'homme non pas comme une créature divine capable d'éduquer son prochain, de lui transmettre les connaissances et capacités créatrices améliorées de génération en génération et de participer à l'acte créateur assurant une vie durable à l'humanité et donc en accord avec les principes physiques qui régissent l'Univers, mais comme des êtres livrés fatalement et irrémédiablement à la domination des plus "forts" dits êtres supérieurs sur les plus faibles, être inférieurs, ce qui est une vision instinctive et animale de l'humain...

Donc en effet, l'acte maçonnique dans son essence est bien l'éducation et la transmission des connaissances à travers les générations au plus grand nombre, ce qui devrait être le cas dans une république digne de ce nom, au lieu de créer des élites dominantes et d'intoxiquer les masses par un sous-enseignement et une sousculture.

Autre choix qu'un maçon réellement républicain ferait, mettre en valeur le travail humain par la recherche scientifique, l'éducation de haut niveau généralisée, l'art, la qualité de vie et l'accès aux soins ainsi qu'au travail qualifié au-delà de la rentabilité financière immédiate à court-terme, mais avec une vision de l'humain qui soit tournée vers l'avenir des générations futures et les améliorations rendues possibles grâce à l'expérimentation et la recherche ds tous les domaines.

Les francs-maçons qui bâtirent les cathédrales n'étaient pas des satanistes mais bien des corps de métiers ou progressaient et se transmettaient des connaissances en géométrie, mathématiques, chimie (matériaux utilisés), arts (vitraux, sculptures…).

Les cathédrales sont une représentation mémorielle de bien des secrets scientifiques qu'on peut découvrir en étudiant leur architecture et les lois physiques qu'on a appliqué pour leur assemblage.D'autre part, les vitraux représentent au-delà des images bibliques des scènes de vie et notamment de travail humain, paysannerie, artisans, laissant ainsi une trace et une représentation de ce que c'était à l'époque, donc manifestement la glorification du travail humain et non du satanisme ou de la charlatanerie des francs-maçons qui ne construisent rien mais au contraire pillent et exploitent le travail humain sans chercher à l'améliorer et à le tenir comme inhérent au bien-être de l'humanité, mais toujours vu comme une variable d'ajustement ou encore plus pessimiste, un progressiste parasite.

Dernier point, il suffit de se fier au terme franc-maçon pour suspecter qu'il s'agit sûrement de bâtisseurs plutôt que d'adeptes du chaos...

Ne pas vouloir ouvrir les yeux sur ce sujet, reviens au même mode de pensée que celui de voir dans le Coran la main du terrorisme, dans la catholicité celle de la pédophilie…

A force de diaboliser une idée, on oublie systématiquement que si le concept est né et a connu une certaine efficacité en terme d'influence, c'est qu'il y a un contenu valable au départ qui comme souvent est détourné ou instrumentalisé par des cercles ou des sectes qui utilisent le cadre mais pervertissent la pensée.

A chacun de lire entre les lignes...

Je vous précise que je n'appartiens à aucune loge ou cercle secret mais en effet à l'instar de S&P et Cheminade, j'ai une pensée maçonnique qui se propose de continuer à bâtir un monde basé sur le développement économique du travail humain, et non sur ses instincts ou ses chimères sociétales qui ne font de lui qu'un esclave aux émotions exagérément orientées puis subies car servant la domination du grand nombre par le petit nombre.

Pour différencier les deux types de projet, celui de Cheminade est limpide pour celui qui le lit tandis que celui des autres est flou et sans arrêt maquillé...

A bon entendeur!