Forum  >  On parle de quoi ? > La narration de l'Holocauste

  mardi 26 avril 2016, 02h28
#1
J'ai récemment vu une vidéo réalisée par un jeune qui a visité Auschwitz : David Cole. Il s'est présenté dans sa narration et lors de sa visite guidée comme un Juif et portait la kippa. Il avait des doutes et mena une enquête qui aboutit sur une perspective sensiblement négationniste. Internet fourmille de vidéos révisionnistes et/ou négationnistes, mais j'ai toujours gardé à l'esprit que les Juifs ont indéniablement subi des persécutions dans les années 30 et 40... et puis je suis tombé sur un article qui m'a ouvert à une nouvelle compréhension qui explique beaucoup de choses. Les nazis et les soviétiques ont tué 12 millions de civils dans une région s'étirant globalement de la Pologne à l'Ukraine. Ils les ont massacrés et les ont souvent aussi affamés, des villes entières. Et il y avait beaucoup plus de Juifs dans ces régions qu'en Europe de l'Ouest... Quand il fut présenté à Staline des chiffres concernant la population juive tuée, sa réaction fut de déclarer : "Ce sont des morts civils" et il résuma donc tout à des agressions nazies contre des civils soviétiques. Il écarta la perspective du génocide. Dès lors qu'il y avait peu de survivants aux massacres de l'Est et que la perspective du génocide avait été écartée par Staline, les Juifs d'Europe de l'Est, sous domination soviétique, ne purent pas raconter d'histoire qui aurait dévié de la narration du PC. Les Juifs d'Europe de l'Ouest, qui avaient pour certains collaboré pour livrer les Juifs d'Europe de l'Est quand ceux-ci étaient venus se réfugier, ont en revanche eu tout le loisir de raconter "leur" histoire. De là naquit le "bug Auschwitz"... La plaque commémorative avant les années 80 à Auschwitz mentionnait 4,5 millions de morts. Elle fut changée pour une plaque établissant 1,5 million de morts en ces lieux. Il faut se souvenir qu'Auschwitz n'était pas en Pologne, mais en Allemagne... et que les Juifs Polonais ou des pays plus à l'Est n'y étaient pas déportés. Auschwitz était l'horizon des Juifs déportés d'Europe de l'Ouest et ils surchargèrent le lieu, donnant naissance à de nombreuses fables grotesques qui semblent de plus en plus susciter des réactions, parfois extrêmes. C'est au point que j'en viens à parfois penser que la cause de la prochaine guerre sera la manière que l'on aura eu de raconter la précédente... Peut-être un peu pour couvrir leur sentiment de culpabilité d'avoir refoulé les Juifs d'Europe de l'Est, les Juifs d'Europe de l'Ouest ont occulté l'histoire de leurs propres frères par leur récit aveugle au fait évident que les principales victimes d'un génocide ne témoignent pas.