Coup de théâtre sur le vaccin DT-Polio

  16 Février 2016
  25351 vues
  4 commentaires
Coup de théâtre sur le vaccin DT-Polio

Chère lectrice, cher lecteur,

Nous avons été nombreux l’année dernière à soutenir la courageuse initiative du Pr Henri Joyeux pour le retour du vaccin DT-Polio sans aluminium dans les pharmacies.

« Courageuse », c’est le mot car le Pr Henri Joyeux a subi des attaques d’une violence sans précédent.

Après la ministre de la Santé Marisol Touraine qui a vivement critiqué son action et déclaré « La vaccination, ça ne se discute pas », toute la grande presse s’est liguée contre lui, certains allant jusqu’à le traiter comme moins que rien.

C’est ainsi que le magazine L’Express a osé titrer : « Dr Joyeux, le Mister Hyde de la médecine » (je rappelle que Mister Hyde est un assassin, ni plus ni moins).

De notre côté, nous ne nous sommes pas laissés impressionner par des journalistes qui n’y connaissent rien et hurlent avec les loups. Nous avons continué à soutenir et relayer la pétition, montée à 800 000 signatures. Car le dossier est clair :

Il n’est pas normal qu’un vaccin obligatoire ne soit pas disponible dans les pharmacies
Il n’est pas normal que, pour respecter leur obligation vaccinale, les parents soient obligés de faire injecter à leur enfant un super-vaccin vaccinant contre plusieurs maladies non obligatoires, l’INFANRIX-Hexa, et contenant de l’aluminium (un dangereux neurotoxique).
Il n’est pas normal que ce super vaccin coûte 125 euros, soit cinq fois plus cher que l’ancien DT-Polio (25 euros)
Il n’est pas normal que les parents qui refusent cette « vente forcée » soient condamnés à des peines de prison, comme ce fut le cas des parents Larère, condamnés le 7 janvier 2016 à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d’Auxerre.

Je rappelle en outre que l’INFANRIX Hexa contient le vaccin contre l’hépatite B, un vaccin controversé car soupçonné de provoquer des problèmes neurologiques parfois graves.

Nous avons donc continué à nous battre, mais je dois vous avouer que, face à un tel mur d’opposition et de calomnies, nous avons pensé que nous allions perdre cette manche.

Mais voilà qu’un coup de théâtre s’est produit ces dernières semaines.

D’abord, le 12 janvier 2016, Marisol Tourraine a lancé un « grand débat sur la vaccination obligatoire », effectuant un virage à 180° par rapport à sa position de départ qui était de refuser toute discussion sur le sujet [1].

Plus étonnant encore, elle a d’emblée annoncé des mesures visant à obliger les fabricants à nous rendre le vaccin DTP :

« Il est demandé aux laboratoires pharmaceutiques concernés qu’ils garantissent des stocks et identifient différentes sources d’approvisionnement de matières premières. Je les rencontrerai à la fin du mois pour qu’ils me remettent des mesures précises », a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse, en soulignant qu’en cas de manquement, « des sanctions pourront être prononcées » [2].
Sanctions

Après avoir expliqué dans les médias que notre demande était insensée, la ministre la reprend donc à son compte ! C’est à n’y rien comprendre.

Mais elle est allée encore plus loin le 27 janvier. Elle a convoqué les fabricants de vaccin et déclaré :

« Il est insupportable et inacceptable que nos concitoyens ne puissent pas accéder à certains médicaments essentiels, dont les vaccins ».

Elle a « exprimé sa volonté que puissent être mis à disposition des Français qui le souhaitent des vaccins trivalents », c’est-à-dire le simple DT-Polio.

Toute une page sur le sujet a été publiée sur le site du ministère de la Santé, où Marisol Touraine est présentée comme l’héroïne dans cette affaire. Pour un peu, on croirait que c’est elle qui était à l’origine de la pétition du Pr Joyeux [3] !

À tel point que le journaliste scientifique et médecin Jean-Yves Nau a déclaré que la ministre avait « entendu le Pr Henri Joyeux !!! [4] »
Vaccin

Même renversement du côté de la presse. Le 11 février 2016, l’émission Envoyé Spécial a diffusé un reportage sur l’affaire du vaccin DT-Polio [5]. L’essentiel de l’argumentation du Pr Joyeux est repris, témoignages et interviews à l’appui.

Lire la suite sur Santé Nature Innovation

 

Extrait de l'émission Envoyé Spécial sur les vaccins du 11 février 2016

Sources :

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire

  16 Fév 2016 10h02

coup de théâtre, titre bien choisi car tout cela est une farce, on voit bien le revirement politique dicté par les labo dont les ministres sont les agents de communication

  16 Fév 2016 17h47

coup de théatre ? j’attendais à la fin de l’article :  » de plus, des vaccins sans adjuvants tels que l’aluminium » … mais non …. bon tant pis

  17 Fév 2016 19h01

ne vaccinez pas vos enfants c’est le plus grand service à leurs rendre!!!

  Gllou0-
  22 Fév 2016 20h04

Quelles qualifications permettent à Marisol Tourraine de traiter tel ou tel sujet d’ordre « médical » ? (hors mis sa fonction de ministre bien sur)